Accueil

Bienvenue avec Jouons Sur les Mots.

<




         Voici quelques extraits de nos soirées
                   "Jouons sur les mots".
                 Atelier d'octobre 2008

La 1ère phrase de l'histoire est dictée à chacun sur une feuille, puis chacun continue l'histoire avec une phrase ou deux et ensuite on fait passer la feuille à son voisin.
Et à nouveau on re-écrit une phrase ou deux mais cette fois-ci en tenant bien compte de la suite logique du texte. Faire tourner 3fois.


Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
L'hôtesse a oublié les repas et nous allons devoir nous passer de nourriture pendant tout le trajet.
Mon voisin a ouvert devant lui la revue sur papier glacé offerte par la compagnie et présentant un reportage sur une lointaine tribu pratiquant encore l'anthropophagie...
Je frissonne et je me mets à manger tous mes ongles dans un claquement de dents....
Après tout, cela me remplira l'estomac !...

Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
Les hôtesses ne sont pas en mini jupe, je ne pourrais pas lorgner leurs gambettes, mais je suis placé près du hublot et je pourrais m'évader dans mes rêves à travers les nuages !
Par contre, deux sièges plus loin, une charmante brune me sourit...
Dommage, elle est accompagnée de trois enfants terribles ! Décidemment je vais devoir garder la tête dans les nuages !

Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
J'ai oublié les photos de Noël à la maison ! Maman va être déçue elle qui les attend depuis plusieurs mois.
Tant pis, je lui enverrais au retour avec celles
que j'aurais prises pendant ce séjour.
Ah ! Maman ! De mon siège je t'imagine : pas changée, discrète et active jusqu'à mon arrivée, préparant tout pour me recevoir dans les meilleures conditions.
Merci Maman Chérie.

Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
Mon voisin ne cesse de s'agiter. Je vois bien qu'il veut me parler...
Moi, qui rêvais de me reposer tout au long du voyage !
C'est mal parti, mais peut-être qu'il a une conversation intéressante, il ne faut jamais être buté et profiter des occasions.
Hélas j'ai eu le malheur de lui sourire et il se lance dans un plan " drague ", tout ce qu'il y a de plus lourd...
J'aurais mieux fait de m'abstenir sur ce coup-là.
Oh ! Après tout, ce n'est pas si désagréable de se laisser courtiser, le changement d'air y est peut-être pour quelque chose !
Peut-être passerons-nous le séjour ensemble ?
Qui sait ?

Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
Je suis sur le réacteur, c'est très bruyant et j'ai oublié mes boules quiès pour me reposer !
Impossible d'oublier ce bruit, même en me décontractant et en essayant de penser à autre chose.
Je prends les écouteurs et voici ce que j'entends : " une chanson douce, que me chantait ma maman, en suçant on pouce, chaque soir en m'endormant ".
La douce voix d'Henri Salvador m'enchante toujours.
Un type bizarre se lève du siège devant moi, commence à s'agiter, brandit sa chaussure et tripote quelque chose dedans :
je ne sais pas ce qu'il fait mais " BOUM " !...

Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
Aucune place assise n'est disponible, comment faire !...
Je vais en aviser l'hôtesse quand elle aura fini sa démonstration sur les gilets de sauvetage.
Mais comment ce fait-il qu'il manque un fauteuil, et le mien qui plus est ?
Peut-être qu'une grosse personne en utilise deux.
J'avise un énorme bonhomme à la mine épanouie, et je m'installe sur ses genoux.
L'hôtesse éclate en sanglots !...
Et je me réveille en sursaut.

Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
Je suis à côté d'un jeune, branché " walkman " et techno audible
jusqu'à moi,et à ma gauche une petite dame, un peu trop blanche,
un peu trop pâle, disons plutôt verte de peur !
Tiens peut-être le jeune pourrait-il lui prêter son walkman, cela la dériderait à moins que cela lui déclenche une crise cardiaque.
Ne soyons, pas pessimiste, il va bien arrivée une hôtesse avec un plateau garni de victuailles appétissantes.
En effet l'hôtesse arriva et nous chanta le menu : " spaghetti au saucisson ", ce qui dérida tout le monde !

Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
Je ne suis pas à côté de la fenêtre ! Moi qui ai le mal de l'air, me voilà bien !
" Panique à bord ", où sont les sacs vomitifs ?
" Ne vous inquiétez pas ", nous dit tout d'un coup l'hôtesse, " c'est fini, nous y sommes, nous atterrissons. "

Ca y est ! Me voici installé dans l'avion. Pas de chance !
Au lieu de la jolie blonde qui était derrière moi et que j'avais repéré,
c'est un gros monsieur qui s'affale sur le siège d'à côté et qui commence
à envahir les accoudoirs. Je suis prêt à changer de place.
Mais déjà il appelle l'hôtesse et lui déclare qu'il n'a pas payé aussi cher
pour voyager à côté de quelqu'un qui sent des pieds !...
Celle-ci s'excuse et le conduit à l'arrière de l'avion.

                                   Suite

Février 2008      Mars 2008      Octobre 2008      Janvier 2009      Février 2009      Mars 2009     
Avril 2009      Mai 2009