Accueil

Bienvenue avec Jouons Sur les Mots.
<




Voici quelques extraits de nos soirées
"Jouons sur les mots".

Atelier de mars 2008



Faire un texte avec les mots suivants: cigogne, parasol, baignoire, douche, carotte, fleur, sourire, tilleul, canard, crêpe.

Sous le tilleul qui lui servait de parasol, Émilie Jolie avait le sourire en regardant le canard patauger
dans la baignoire posée parmi les fleurs du jardin.
Le seul moyen de l'en faire sortir était de lui présenter une crêpe en guise de carotte.
Alors il sortait si vite qu'elle prenait la douche à chaque fois, tout comme la cigogne qu'il éclaboussait.

La cigogne ayant pris comme parasol un tilleul pour éviter la douche, envoyait un sourire au canard dans sa baignoire entourée de fleurs de carottes. Elle rêvait à une crêpe au fromage.
Baignoire ou douche ? demandait la cigogne au canard avec un sourire tout en fleurs.
Je m'en moque comme de ma première crêpe aux carottes dit-il.
Passe-moi la tasse de tilleul s'il te plaît et ouvre le parasol.

Dans une baignoire sous le parasol, la cigogne et le canard prennent leur douche.
Avec un grand sourire ma sœur confectionne un bouquet de fleurs.
Puis, nous mangeons des crêpes, assises sous le tilleul.

Un grand parasol me protège de la douche du ciel qui par contre est très agréable au canard qui patauge dans la baignoire.
Près du tilleul, une cigogne égarée, est prête à sourire en voyant une fleur et une carotte s'enrouler dans une crêpe.
Ho la la ! Quelle aubaine !

******************************

Faire une strophe en incluant les mots: cœur, vœux, enfance, asile.
(Une strophe représente un participant au jeu - il n'y a pas de lien entre elles).

Muscle puissant, le cœur
Appelle de tous ses vœux
Une enfance sans peur
L'amour, asile heureux.p> Dans le cœur d'une marguerite
Décorant une carte de vœux
Les sourires de l'enfance
Offrent un asile à la peine.

Soleil dans mon cœur,
Doux vœux de bonheur,
Garder cette enfance,
Asile d'espérance.

Penché tout près de mon cœur en transe
Susurrant, murmurant un si doux vœux
Il réveilla ainsi ce coin d'enfance
Libérant de l'asile, ce tendre feu.

De tout mon cœur, je voudrais s'il te plait
Faire des vœux de bonheur tout simple
Pour une enfance, qui te laisse en paix
Loin des asiles, dans une maison humble.

Faire une strophe en incluant les mots. sentier, coteau, front, silence
(Une strophe représente un participant au jeu - il n'y a pas de lien entre elles).

Sentiers à explorer
Et coteaux en partance,
Le front illuminé
Par le chant du silence.

Par les chemins, les sentiers
Les coteaux et les vallées,
J'irai le front levé
De silence abreuvé.
Les enfants, tout au long d'un sentier embaumé
Longeant en serpentant les beaux coteaux nantais
Dansaient et décoraient leurs fronts de vigne bleue.

Sur un sentier caillouteux
Qui serpente parmi les coteaux,
Je ressens la douceur de mon front serein,
Plongé dans un grand silence.

L'enfant marche sur le sentier.
Il marche de travers,il en a plein le dos
De son errance au bord des coteaux.
Des gouttes de sueur gouttent de son front,
Il est arrivé dans le silence au bout de son chemin.

Le sentier tortueux de l'enfant
Sur les coteaux étroits de la vie
Menant de front peurs et émerveillement,
Est arboré de silence et de cris.

En prenant le sentier qui mène à l'espérance
Tout au long des coteaux je marche d'un pas égal
Dépassant les grands chênes au front altier
Je continue à cheminer en silence.

Faire une strophe en incluant les mot : repos, bruit, distance, oreille
(Une strophe représente un participant au jeu - il n'y a pas de lien entre elles).

Rassasié de repos,
À l'écart de tout bruit,
À distance un écho
À son oreille un bruit.

Loin de tous les bruits Bien au repos dans mon hamac
Loin de tout bruit, je suis sans trac,
Soudain à mon oreille : un crac !

Mon âme trouvera le repos
Bien loin du bruit et des chaos
Rêvant de distance et de merveilles
Comme un secret murmuré à l'oreille.

L'enfant perdu sur l'aire de repos
Cherche d'où viennent ces bruits.
Mais il est loin, toutes ces choses
N'arrivent pas à ses oreilles.

Je n'aurais de repos que lorsque j'aurai trouvé
Ce que, ici bas, sans bruit, j'aurais cherché.
Que de distance, que de routes, que d'obstacles à braver
Pour que les oreilles de mon cœur dorment en paix.

Qu'il est bon le repos du soir
Loin du bruit et des vaines histoires
Il nous faut prendre de la distance
Et ne prêter qu'une oreille au silence.

Chaque participant écrit une phrase et ne laisse à découvert que le dernier mot.
Le suivant écrit la suite.

Demain matin, j'irai certainement me promener au
bois, quel genre de bois? Du bois exotique ou du
bois, et qui a bu aboiera a dit moïse en lisant les Tables de
la Loi; si Sarkozy l'a dit, c'est que c'est vrai.
Attention à toi car le vent souffle fort et les branches
tombent. Les rires des amis éclairent la soirée.
nous nous amusons toujours autant chaque semaine le
mercredi. Le pêcheur exprima l'opinion que ses moeurs étaient
hétérodoxes: en un mot, ce n'est pas clair
du tout! Et pourquoi cette comédie, nous sommes
si bien! Un vrai régal, un vrai bonheur
d'être si heureux de se trouver ensemble.

Pourvu que cette année je puisse aller aux
Champignons ! Bien vite les hallucinations vinrent.
Le sommeil de la nature va bientôt s'étirer et nous
Emerveiller. Mais il en fallait bien plus que cela : un jour
Sa petite sœur, elle aussi, me casse le pied,
Que veux-tu ? Tout ou rien ? Je prends tout
Et toi ? Oui, je sais, c'est difficile d'atteindre le
Sommet, d'ailleurs le prochain aura lieu à Paris Plage
Même ; bon et alors ? Qu'est-ce que ça
Peut faire ? Rien mais fais attention car ça peut
Etre dangereux. Les lumières de la ville Scintillaient.

La vie est belle lorsque l'amitié est présente dans le
groupe, sous-groupes et sous-sous-groupes, et même les
individus. Quels sont ses individus? Est ce que
On? Ah, vous dirais-je Maman ce qui
cause, oui cause toujours c'est pas gagné
d'avance, moi qui suis toujours en retard, ça m'a pas mal
surprise. Tu parles, un clown pareil, j'en invente un,
chaque matin, je reste une demi-heure devant mon bol
de thé! Les biscuits au gingembre sortent du four.
Enfin c'est le moment de boire et de manger. L'écriture
se termine. A moi, conte de mots, c'est le moment
du cidre... enfin depuis le temps que nous
attendons!


Février 2008      Mars 2008      Octobre 2008      Janvier 2009      Février 2009      Mars 2009     
Avril 2009      Mai 2009