Accueil

La  Bouteille  A  la  M E R  -  La  Bouteille  A   La M E R  -  La  Bouteille  A  La  M E R  -   La  Bouteille  A  La  M E R  -  La Bouteille  A  La  M E R  -  La  Bouteille  A  La  M E R  -   La  Bouteille  A  La  M E R  -  La Bouteille  A  La  M E R  -  La  Bouteille  A  La  M E R  -  La  Bouteille A La M E R


La  Bouteille  A  la  M E R

Mouvement des Réseaux d'Echanges Réciproques de Savoirs
de Gradignan Malartic juin 2001 N°4


         L'échange de savoir s'effectue sur le mode de la réciprocité ouverte.
" Tout offreur de Savoirs est susceptible d'être demandeur, tout demandeur de Savoirs est susceptible d'être offreur à plus ou moins long terme. "
         La réciprocité est basée sur la conviction que chacun sait quelque chose, que tout ce que l'on sait peut-être transmis, et que chacun veut apprendre à transmettre.
         ( Pas de diplômes, de niveau d'études qui interviennent.)
         C'est une valeur fondamentale en ce sens qu'elle reconnaît toute personne comme offreur de savoirs et demandeur de savoirs.
         Toute personne a des savoirs et des savoirs-faire qu'elle peut transmettre ou apprendre.
         Offrir son Savoir à quelqu'un, quand on a peu confiance en soi, c'est faire l'expérience que ce que l'on sait intéresse quelqu'un, et, cette reconnaissance va au-delà du Savoir proposé, elle touche la personne qui offre.
         Faire une demande de Savoirs, c'est se découvrir encore et toujours capable d'apprendre, d'explorer de nouveaux domaines que l'on s'était peut-être jusque là interdits :
" Je rêvais de faire de la peinture, j'ai osé demander. "
" J'avais l'impression de mal parler la langue Française, et c'était pour moi un handicap, alors au début, j'ai demandé à apprendre la cuisine provençale, en échange, j'offrais l'anglais. Plus tard, j'ai osé. "
         Cette réciprocité s'entend dans un sens large, non pas forcément à deux:
"Philippe m'apprend l'informatique, je peux moi transmettre le jardinage à Hélène qui offre l'espagnol à François qui....
" Cette réciprocité ainsi comprise libère l'offreur et le demandeur de se sentir " redevable " l'un de l'autre dans une relation de dépendance
( ce que je lui offre vaut-il ce que j'ai reçu?...)
Elle bannit la hiérarchie entre les Savoirs...
Tous les Savoirs sont utiles.
         D'autre part, elle élargit les relations, brise les barrières d'âges, de classes sociales, permet de s'ouvrir à d'autres cultures, développe la convivialité :
" En apprenant une recette africaine de poulet au citron, j'ai découvert Virginie et sa famille, et nous sommes devenues amies. "
         La diversité des offres et des demandes est de plus, un appel à un apprentissage permanent, chacun découvrant le plaisir d'apprendre et d'offrir un savoir.
         Dans un apprentissage traditionnel, celui qui sait a le statut de Maître, celui qui ne sait pas le statut d'élève, alors que dans le Réseau d'Echanges, la personne n'est pas enfermée dans un rôle, chacun peut-être à la fois offreur et demandeur.
C'est ce que nous souhaitons vous montrer sur


notre stand à la fête du 23 juin 2001.
         Vous pourrez découvrir le Mouvement des Réseaux d'Echanges Réciproques de Savoirs, à travers des panneaux explicatifs, vous pourrez enrichir les échanges possibles par vos offres et demandes.
         D'autre part, des ateliers animés par des offreurs du Réseau de Malartic, permettrons de découvrir certaines activités manuelles et artistiques :
         Marie-Christine nous présentera la Pyssanka
( Technique ukrainienne de peinture sur œuf dont la symbolique est expliquée dans l'article ci-après.)
         Thérèse propose la décoration collective d'une nappe " Mieux Vivre à Malartic " par des motifs sa point de croix
( Initiales des participants ou autres symboles selon les goûts de chacun.)
         Roselyne pratique la broderie de haute couture :
         Elle exposera certaines de ses réalisations et produira une de ses œuvres devant vous.
         C'est ainsi que le Réseau d'Echanges Réciproques de Savoirs de Gradignan souhaite participer, au sein de " Mieux Vivre à Malartic " au développement des liens entre les habitants, en proposant une autre pratique de l'accès aux Savoirs.
L'équipe du Réseau

LA PYSSANKA
L'œuf de Pâque Ukrainien
ou l'œuf écrit.

         Depuis des siècles, la décoration sur les coquilles d'œuf fait partie de la tradition populaire.

         L'œuf est devenu un support pictural pour exprimer des émotions ou envoyer un message.

         L'œuf écrit, c 'est un véritable œuf blanc( poule, cane, oie ) sur lequel on écrit à l'aide d'un petit stylet et de cire d'abeille des signes symboles.

         Ce sont ces signes symboles ( végétaux, animaux, personnages, objets ou motifs géométriques) écrits sur l'œuf qui lui confèrent toute sa signification.

         C'est un moyen de communication, de transmissions pour les hommes d'aujourd'hui.

         Dans un langage codé universel, ils expriment des pensées, des événements, une histoire...         Notre propre histoire.

         Un dicton Ukrainien affirme que l'amour régnera sur terre aussi longtemps qu'il existera des PISSANKY.
Marie-Christine

                                     Juin 2001     N°4