Accueil


Histoire du Réseau de Gradignan-Malartic

1 La naissance du Réseau.
2 La vie du Réseau depuis sa création.
3 Le fonctionnement du Réseau aujourd’hui.
4 Le Réseau, commission de M.V.M.


Par une belle soirée M.V.M.:
Soirée où les habitants du quartier étaient conviés à une « bourse aux idées ».
Naquit l’idée du réseau d’échanges réciproques de savoirs.

C’est donc le début d’une belle histoire ! Plusieurs personnes se retrouvent sur ce projet :
échanger des savoirs ou des services.
Ce petit groupe s’est lancé à la recherche d’informations. Nous avons donc établi un contact avec le Réseau de Bordeaux, bien installé sur la place bordelaise, disposant de tous les moyens nécessaires pour fonctionner : un local mis à disposition par la Mairie comprenantun lieu d’accueil d’une capacité de 30 personnes, une cuisine et des espaces de rangements.
Dans cet espace, des bénévoles ont mis en place un dispositif et des outils permettant à chacun d’offrir ou de demander l’apprentissage de différents savoirs.
Cette rencontre est décisive car elle permet un bond en avant :
nous pouvons lancer notre Réseau d’échanges réciproques de savoirs sur Malartic.
Nous avons les bases nécessaires pour le faire et M.V.M. nous apporte un cadre en cohérence avec nos objectifs :
ce réseau est l’une des commissions mises en place au sein de l’Association Mieux Vivre à Malartic.
Nous proposons une réunion d’information le 5 juin 1999 où nous convions les personnes intéressées à venir avec leur pique-nique :
nous avons commencé par échanger les casses croûtes avant de présenter les modalités de fonctionnement des réseaux d’échanges.
Les premières offres et demandes émergent :
le réseau est né ce soir-là !

2) La vie du Réseau depuis sa création:

1999
       Naissance du réseau comme commission de "Mieux Vivre à Malartic" (MVM-), association du quartier reconnue mouvement d'éducation populaire.

2000
Permanences mensuelles,  en plein air, (pas de salle), au centre commercial du quartier, dès Janvier 2000.

    Création du bulletin "La Bouteille à la Mer" (BAM), inséré dans "Mosaïque", le journal de l'Association MVM.

      Participation à la fête du quartier "la fête du pays d'où je viens"

       Liens avec les cinq autres réseaux de la CUB dans une association de coordination.

       Participation à une émission radio la Clé des Ondes.

2001

        Participation à la fête de quartier "le festival de tous les talents" en créant des ateliers d'échanges collectifs : la pyssenka (technique ukrainienne de décoration d'œufs), broderie d'une nappe au point de croix au sigle de MVM, démonstration par une adhérente du réseau de la broderie haute couture.


                   
Participation du réseau à la fête du centenaire des Associations organisé par le                            Conseil Général de la Gironde au parc Palmer de Cenon.
            2002

       Développement des échanges collectifs.

        Participation à le fête de quartier de MVM : "Malartic en jeu", en créant un jeu "A la poursuite du savoir" sur le principe de "Trivial Pursuit". Ce jeu a été construit par les personnes du Réseau (tous les adhérents ont été sollicités pour créer des questions à partir du ou des savoirs qu'ils proposent).

2003 à 2005

        Poursuite des échanges individuels et collectifs.

 Création du site internet du Réseau en échanges de savoirs :  http://www.rersgradignan.com ( en  2003)

     Participation de 3 personnes du Réseau aux rencontres internationales du Mouvement à Evry en Novembre 2004.

        Mise en place de  rencontres trimestrielles régulières des adhérents du Réseau, en soirées, à partir d'Avril 2005.

2006

        Soirée sur les économies d'énergie (eau, électricité, gaz, essence…)

       Introduction d'échanges de savoirs dans les permanences mensuelles et dans les rencontres trimestrielles à partir de mars 2006.       

      Démarrage du groupe d'échange sur les religions en avril 2006.

      Démarrage de rencontres annuelles avec les étudiants de l'IRTS en économie sociale et familiale qui travaillent sur l'économie solidaire : Le RERS est reconnu dans sa mission de formation en direction de ces étudiants.

        Démarrage du groupe d'échanges sur les expériences de voyages.

        Participation au journal "Sapristi", journal réalisé par une classe de CE2 et distribué dans toutes les classes primaires de la CUB, sur le thème de l'économie solidaire.

2007

   Naissance de nouveaux groupes d'échanges collectifs : jouons sur les mots, randonnées à caractère historique, photos en balade, échanges culinaires, initiation aux jeux de cartes.

       Participation aux rencontres régionales des Réseaux à St Jean D'Angély (4 personnes en janvier 2007), à Rochefort (2 personnes en Juillet 2007).

2008

        Soirées expériences de voyages avec matériel vidéo (location en inter-associatif).

   Soirées et sorties à thème : ADN ; déco patch ; découverte des arbres ; lombricompost …. 

       Instauration d'un calendrier mensuel des échanges collectifs, diffusé par affichage et e- mail. (voir en annexe 4)

       Participation à l'Assemblée Général du Mouvement à Avignon (1 personne, en mars 2008)

       Participation à la fête des 10 ans de Nantes (1 personne en Juin 2008)

    Participation Rassemblement International du MRERS à Evry (4 personnes, en novembre 2008), participation préparée par 2 soirées de réflexion sur la solidarité (20 à 30 personnes)

  2009

       Poursuite et développement des échanges individuels et collectifs avec des échanges collectifs nouveaux: Origami (animé par un jeune), Connaissance des plantes médicinales, Réflexologie plantaire, Mandala, Initiation à la reliure japonaise, Création d'un arbre à gemme, d'un livre hérisson, d'une mosaïque collective, Initiation à la MER, Une soirée de tous les adhérents sur les effets sur la santé des ondes électromagétiques émises par les antennes-relais et téléphones portables le 5 juin : une trentaine de personnes y participent

       Poursuite des soirées trimestrielles.

      Participation de 2 personnes à une rencontre  inter-régionale à Angoulême le 20 mars

    Soirée de réflexion le 30 mars sur les suites à donner aux Rencontres nationales d'Evry de Novembre 2008

     Préparation et réalisation de la  fête des 10 ans du RERS 
les 13 et 14 Novembre 2009 :
environ 120 personnes y participent

Toutes les  personnes du RERS ont été invitées et sollicitées pour concevoir et préparer cette fête au cours de 3 soirées : les 15 mai, 18 septembre, et 22 Octobre : de 20 à 26 personnes ont participé à chacune de ces rencontres et se sont investies dans le déroulement.

Cette fête a été conçue pour mettre en avant différents aspects :

°Aspect ouverture à d'autres collectifs (Présence active des autres RERS girondins, du RERS de Rochefort, du  SEL Gabarre, des Fourmis…l

°Aspect information  par les expos sur ce qu'est un RERS, sur la vie du RERS de Gradignan depuis 10 ans, les autres RERS, Foresco, MVM, sur certains échanges plus spécifiques (connaissance des arbres, la photo, l'échange sur les religions, sur les ondes électromagnétiques, les mandalas, les économies d'énergie…

°Aspect  réflexion débat

Sur ce qu'apportent les échanges de savoirs pour chacun d'entre nous

Sur la rénovation de l'habitat proposée par les Fourmis

Sur l'histoire du quartier à partir d'un film réalisé par les habitants.

Sur le rôle des RERS dans la société d'aujourd'hui à travers l'intervention de Claire et Marc Héber-Suffrin, fondateurs du Mouvement

°Aspect créatif par la décoration de la salle, les différents ateliers qui n'ont pas désempli ( arbre à gemmes, livre hérisson, mosaïque, jeu d’échanges de savoirs sur la base de trivial pursuit, découverte de l’espéranto, connaissance des arbres) et la réalisation de différents livrets qui ont été vendus le jour de la fête : "Jouons sur les mots" livret élaboré par l'atelier d'écriture, un recueil de témoignages, un  album sur les échanges de cuisine.

°Aspect festif avec le repas et la soirée dansante.

 

2010

       Poursuite des échanges individuels, collectifs, des soirées trimestrielles .

       Renouvellement du fonctionnement de l'équipe d'animation : Plusieurs personnes assurent des responsabilités ponctuelles : mises en relation, envoi des mails informant des échanges collectifs, soutien à la participation des permanences.

  • Développement de nouveaux échanges de savoirs. Beaucoup de nouvelles propositions d'échanges collectifs sont faites : Groupe de parole sur différents thèmes, soirée sur la médecine naturelle, information sur l'ostéopathie, visite commentée d’un musée de Bordeaux, Information sur la géobiologie : comment reconnaître que son habitat est sain, sur  la bioénergie…

  • Préparation et Participation aux 30 ans du RERS d'Evry et à l'AG de Foresco en mai 2010

Le RERS de Gradignan y anime 2 ateliers : jeu d’échanges de savoirs sur la base du jeu « trivial pursuit », atelier « arbre à gemmes ».

  • Mise en place d’une soirée  de Mise en relation collective.

       

  •  Participation à le fête de quartier de MVM : "Malartic en jeu", en créant un jeu "A la poursuite du savoir" sur le principe de "Trivial Pursuit". Ce jeu a été construit par les personnes du Réseau (tous les adhérents ont été sollicités pour créer des questions à partir du ou des savoirs qu'ils proposent).

3)  Le fonctionnement du Réseau aujourd’hui Les permanences:
Nos permanences se tiennent très régulièrement une fois par mois toujours sur la place du Centre commercial de Malartic, le dimanche de préférence. Nous avons cru noter plus de disponibilité des passants ce jour-là.
Ces permanences sont l’occasion de présenter le Réseau, d’informer sur les offres et les demandes, de recueillir de nouvelles propositions, d’échanger avec les adhérents ou les non-adhérents des idées, des projets…
Ces permanences représentent un moment privilégié de notre fonctionnement car elles entretiennent notre ouverture sur l’extérieur.


Les réunions des animateurs:
Au delà des questions pratiques à résoudre (les permanences, le suivi des échanges), nos réunions nous permettent d’avancer dans nos projets de développement, de nous interroger sur les conditions des échanges de savoirs (tous les savoirs peuvent-ils s’échanger ? comment? améliorer nos mises en relation ?), de nous informer sur les réflexions et les projets en cours des autres Réseaux et du Mouvement national des RERS.
A raison d’une réunion par mois au minimum se déroulant au domicile des participants, nous totalisons maintenant plus de 35 réunions , ce chiffre permet surtout d’apprécier le suivi de nos activités mais également d’illustrer nos soucis logistiques : nous stockons et nous déplaçons tout notre matériel (tableaux, trépieds d’exposition pour permanences, classeurs et cahiers) comme nous le pouvons, ce qui n’est pas facilitant !


4) Le Réseau, commission de M.V.M.:
Comme toutes les commissions créées à l’intérieur de l’association, nous participons au Conseil d’administration qui se tient une fois par mois.
Nous informons la C.A. de nos activités et de nos projets et nous nous associons aux réflexions et activités del’Association.
Nous disposons ainsi des moyens de diffusion que se sont construits les adhérents de l’Association : distribution organisée d’informations ponctuelles, affichage sur panneaux d’information M.V.M. au Centre commercial de Malartic, participation régulière au journal de l’Association Mosaïque sous forme d’un encart spécial Réseau « la bouteille à la mer ». Nous pouvons disposer aussi des moyens nécessaires à nos activités, le Réseau ne recevant aucun don, subvention ou aide en particulier.
En conclusion , cet historique nous permet de parler de notre avenir : nous avons vu quel a été notre parcours,toutes les étapes franchies.
Nous pouvons terminer en vous rappelant que vous êtes les bienvenus pour apporter « votre pierre à l’édifice ».
En effet, ce réseau, comme toutes les activités de M.V.M. a pour objectif de faire vivre des échanges
sur ce quartier et parfois au-delà. Il ne peut continuer qu’avec vitre implication :
Chacun est détenteur d’un savoir, chacun peut intégrer un nouveau savoir,
chacun peut rejoindre également l’équipe d’animateurs du Réseau.

N’hésitez pas à nous contacter :
Nous vous ferons un plaisir d’y répondre.
Suite