Accueil


Apprentissage de Pizzas

Pierre nous fait part des conditions dans lesquelles s’est fait l’apprentissage de la pizza avec Jean-Pierre.
« C’est à la suite d’une offre d’apprentissage de fabrication de pizza que j’ai été contacté par Jean-Pierre rendez-vous a été pris chez moi un samedi soir pour la fabrication de la pâte.
Jean-Pierre m’a observé en train d’agir…et a fait de même.
Les deux boules de pâte ont été mises de coté pour le lendemain.
Le dimanche fin de matinée Jean-Pierre est revenu chez moi pour la fabrication elle même.
A ce moment Jean-Pierre nous a invités (mes deux enfants et moi) à déjeuner chez lui en compagnie de sa femme et ses deux enfants.
Nous ferions donc cuire les pizzas chez lui, elles serviraient d’entrée ( primo piatto ) au repas avec poulet frites.
Nous fîmes connaissance avec des gens très sympathiques.
Mes enfants furent très contents de voir des gens nouveaux et de rencontrer d’autres enfants.
Les pizzas étaient bonnes, le repas aussi, l’ambiance détendue et souriante.
Je pense que tout le monde a passé un dimanche agréable.
En effet quoi de plus motivant et sympathique que de communiquer tranquillement autour de plats que l’on a confectionnés ensemble et que l’on déguste ensemble. »

      Pierre
Conversation en Portugais.
Monette offreuse
C’est au cours de le fête du « Pays d'où je viens » le 24 juin, que le papa d'Océane a découvert les Réseaux d'Echanges Réciproques de Savoirs.
Il envisage un long séjour au Brésil avec sa fille qui y retrouvera ses cousins installés depuis longtemps là-bas.
Océane (7 ans) aimerait parler avec ses cousins, c'est ce qui motive son désir d'apprendre le portugais.
La mise en relation avec Monette se fait rapidement, avant les vacances d'été, et depuis, chaque semaine, Océane se rend chez Monette et s'initie à la conversation portugaise au travers d'activités:
par le jeu, la cuisine, une promenade au parc ou en allant faire les courses.
Monette nous fait part de ce qu'elle pense de cet échange:
"Depuis que nous avons commencé l'échange de portugais, j'ai pu constater que c'est une satisfaction personnelle de pouvoir apprendre ou d'imprégner de mes "quelques" connaissances dans ce domaine un enfant qui est ouvert à tout et qui a le désir d'en savoir plus.
Certainement la mise en place s'est faite petit à petit, c'est à dire qu'il faut évaluer et faire ressortir les intérêts de l'enfant avec mes possibilités (voire mes handicaps) et celles de ma famille, lesquelles sont constamment lies.
Je peux ajouter que ma, fille est très contente de participer à l'échange et par ses propres motivations de se rapprocher de la culture brésilienne.
Un atout de plus pour' notre échange!
Le fait de faire partie du Réseau permet de sentir une structure derrière et de prendre la chose sérieusement.
De plus, le fait d'être une activité sans rémunération, je crois, que cela permet aux intéressés d'être ouverts au dialogue et à un échange également amical.
Je crois que c'est bien de déterminer une période ou date limite pour que l'échange soit dynamique en essayant d'aboutir à quelque chose et qu'éventuellement ceci puisse redémarrer avec d'autres perspectives et d'autres motivations.
Dans mon cas, il s'agit de faire passer une langue et si je peux dire une culture, mais parler une langue ne veut pas forcément, dire l'apprendre aux autres.
Alors, si j'envisageais de continuer avec cet enfant ou a posteriori avec d'autres, j'aurais aimé acquérir des bases dans la pédagogie pour mieux faire passer ce savoir-faire."
            Monette
Cuisine Africaine
Virginie (offreuse)
Je me suis inscrite à MVM (Mieux Vivre à Malartic) et j'ai proposé d'offrir un savoir car je n'avais pas beaucoup de relations dans le quartier..
Suite à cela Monique (du Réseau d'Echanges) m'a téléphoné car deux personnes (Christiane puis Sylvie) s'étaient proposées pour apprendre la cuisine africaine.
L'échange, autour de la recette du poulet au citron, fut très sympathique:
elles ont en particulier apprécié le goût du citron mais c'est le plus délicat, car il ne faut pas en mettre trop sous peine de cacher les autres goûts...
" Il faudra qu'elles fassent seules la recette pour que je goûte à mon tour et que je leur dise si c'est réussi!
Christiane et Sylvie sont devenues des amies et je suis prête à apprendre la cuisine d'Afrique à d'autres personnes, selon mes disponibilités.

Sylvie (demandeuse)
Notre échange s'est conclu en toute convivialité autour d'une table familiale, pour déguster la recette.
Virginie, d'origine togolaise et habitante du quartier, a su nous faire découvrir les parfums de f'Afrique en nous recevant Christiane et moi dans sa cuisine.
J'étais très motivée et intimement persuadée que cette rencontre serait plus qu'un simple échange de savoirs.
Nous avons eu un premier rendez-vous un soir pour définir le déroulement, fixer les dates et heures, et s'entendre sur les dépenses.
L'échange eu lieu un samedi.
Mes craintes et appréhensions de la découverte de l'inconnu sont très vite disparues, grâce à la chaleur humaine de Virginie et de l'Afrique plus généralement.
Quelques bribes de conversation:
- Qu'est-ce que je peux faire?
- Tu coupes les oignons et moi le poulet.
- Qu'est-ce que tu mets dans la sauce ?
- Du gingembre, du citron, de l'anis.
- Et si nous préparions un repas pour nos familles?
- Avec grand plaisir!
Ce fut une suite de questions et de réponses, un véritable échange sur nos habitudes de cuisine.
Cette expérience fût très enrichissante et m'apporta beaucoup de plaisir.
Je remercie Virginie pour son investissement et son offre de savoir.
Je suis prête à vivre une nouvelle expérience et encourage tout le monde à le faire.
      Sylvie