Accueil


Confit de canard 22 et 23 janvier 2005

Nous étions une dizaine, peut-être un peu plus et il y avait autant de canards…

Chacun se met au travail.Quel enthousiasme ! Et que je dénerve le foie… sans l'abîmer !

Et je t'enlève le paletot, tout en étant guidés par des maîtres en la matière !

Au milieu de l'après-midi, nous prenons le temps de faire une pause pour déguster le gâteau et le cidre apportés par l'un d'entre nous.

Les opérations se suivent ; on se donne des coups de main mutuellement.

Ca discute sérieusement et chacun rajoute son grain de sel dans le débat et aussi dans les magrets qui n'en seront que meilleurs !

Le dimanche midi nous repartons avec nos bocaux, les yeux pétillants en pensant à la dégustation qui viendra !

Est-ce que j'ai bien appris à cuisiner un canard gras ?

Je ne sais pas …

Mais c'est tellement plus agréable de le faire à plusieurs. !
      J.N